Logo LARHRA

Etat-civil et famille :

ARCET Jean d'
Né le 7/9/1724 à Doazit (40).Décédé le 12/2/1801 à Paris (75).

Renseignements complémentaires :

Mère : Marguerite d'Audignon, fille de Pierre, avocat et de Marguerite Borrit.
En 1771, à Villejuif, il épouse Françoise Amélie Rouelle, fille de François Guillaume, d'abord pharmacien, puis chimiste.
Quatre enfants : Pierre, prêtre ; Joseph, missionnaire ; Marie qui épouse Fauthoux de Reguilhem et Jean Pierre Joseph (1777-1844), commissaire général des monnaies, épouse Claire Choron dont il a deux enfant : Félix, médecin et Louise qui épousera James Pradier, sculpteur.

Profession du père : François Antoine, d'abord juge à Doazit puis lieutenant général au bailliage de Gascogne, fils de Jean, juge de Doazit.

Formation et titres :

Carrière :

Postes en faculté:

PosteDisciplineAnnée débutannée finvile
professeurchimie17741801Collège France

Autres activités :

S'étant lié d'amitié avec François-Guillaume Rouelle, il étudie la chimie
Directeur de la manufacture de Sèvres, inspecteur des monnaies
Sénateur

Fonctions enseignantes hors enseignement supérieur :

Il est d'abord précepteur des fils de Montesquieu, dont il sera l'ami jusqu'à sa mort.

Publications :

Discours en forme de dissertation sur l'état actuel des montagnes des Pyrénées et sur les causes de leur dégradation, prononcé par M. d'Arcet,... pour... l'inauguration de la chaire de chimie au Collège de France, le 11 décembre 1775. On y a joint des expériences et des observations sur les variations du baromètre, sur le thermomètre et autres morceaux de physique, d'histoire naturelle et de chimie, avec une note de M. Le Monnier sur l'aiguille aimantée. - Paris : P. G. Cavelier, 1776, 137 p., ill.
- Instruction sur l'art de séparer le cuivre du métal des cloches, publiée par ordre du Comité de Salut public. - A Paris, de l'imprimerie du Comité de Salut public. L'an 2.me de la République française [1794], 32 p., pl., dépl.
- Mémoire sur l'action d'un feu égal, violent et continué pendant plusieurs jours sur un grand nombre de terres, de pierres et de chaux métalliques... lu à l'Académie... des Sciences les 16 et 28 mai 1766, par M. d'Arcet. - Paris : P.-G. Cavelier, 1766.
- Mémoire sur la calcination de la pierre calcaire et sur sa vitrification... lu à la rentrée publique du Collège royal de France, par M. Darcet,... le 11 novembre 1782. - (S. l. n. d.). [Extrait du Journal de physique, janvier 1783.]
- Rapport sur la fabrication des savons, sur leurs différentes espèces, suivant la nature des huiles et des alkalis qu'on emploie pour les fabriquer ; et sur les moyens d'en préparer par-tout, avec les diverses matières huileuses et alkalines, que la nature présente, suivant les localités. Par les c[itoye]ns. Darcet, Lelievre et Pelletier. Imprimé par ordre du Comité de Salut public. - (A Paris, de l'imprimerie de R. Vatar et ass. [1795]), 57-III p.

Autres informations

1762 : médecin.
On lui doit l'art de fabriquer la porcelaine, que jusqu'alors on importait, l'extraction de la gélatine des os, l'extraction de la soude du sel marin, l'invention de l'alliage fusible qui porte son nom, et de nombreuses analyses chimiques.

Sources

Sites web : wikipedia.org et http://dzt-isto.chez-alice.fr/10_darce.htm et http://dzt-isto.chez-alice.fr/riv_gaba.htm
Catalogue BN

                


Pour citer cette ressource : Françoise Huguet et Boris Noguès, «Les professeurs des facultés des lettres et des sciences en France au XIXe siècle (1808-1880)», juin 2011 [en ligne] http://facultes19.ish-lyon.cnrs.fr/ (consulté le 13-12-2018)
Auteur : Françoise Huguet et Boris Noguès
Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR

Valid HTML 4.01 Transitional adresse de conctact