Logo LARHRA

Etat-civil et famille :

AMPÈRE André Marie
Né le 22/1/1775 à Poleymieux-lès-Mont-d'Or (69).Décédé le 10/6/1836 à Marseille (13).

Renseignements complémentaires :

Mère : Jeanne Antoinette Dejoncey.
En août 1799, il épouse en premières noces, Catherine Carron, fille de Claude, négociant, et d'Antoinette Boyron. Elle meurt en juillet 1803.
Le 6 août 1806, il épouse en secondes noces, Jeanne Françoise Potot, fille de Jean-Baptiste, membre de l'académie de Lyon et de la société d'agriculture, et de Marie Anne Commarmond. Ils se séparent en 1808.
Issu de son premier mariage, son fils Jean-Jacques (1800-1864), devient, en 1853, professeur de littérature française au Collège de France.
Issue de son second mariage, sa fille Anne Joséphine Albine, épouse Nicolas Gabriel Ride, chef d'escadron, parent de Valdène, secrétaire du cabinet du futur Louis XVIII.

Profession du père : Jean Jacques, commerçant, négociant en soie à Lyon, guillotiné en 1793 pour avoir conservé ses fonctions de juge de paix

Formation et titres :

Carrière :

Postes en faculté:

PosteDisciplineAnnée débutannée finvile
maître de conférencesphilosophie18171818École Normale
chargé de coursphilosophie18191819Paris
professeur suppléantmécanique18211821Paris
professeur en remplacement de Lefèvre-Gineau révoquéPhysique générale et expérimentale18241836Collège France

Autres activités :

1804 : Répétiteur d'analyse mathématique à l'École polytechnique.
1807 : Suppléant d'analyse mathématique à l'École polytechnique.
Membre et secrétaire du Bureau consultatif des Arts et Manufactures, jusqu'en 1810.
1808 : IG de l'Université.
1809 : professeur à Polytechnique
1809-1828 : Professeur d'analyse à l'École polytechnique.
1815 : IG des études
1824 : Démis par le retour des Ultras, il reste professeur à Polytechnique.
1827 : membre de la Royal Society.
1828 : reprend ses tournées d'IG
1830 : IG des études.
.Il fait aussi partie de nombreuses sociétés savantes d'Europe.

Fonctions enseignantes hors enseignement supérieur :

1797-1801 : Professeur privé de mathématiques à Lyon.
1802-1803 : Professeur de physique et chimie à l'École centrale de Bourg-en-Bresse.
1803-1808 : Professeur de physique au lycée de Lyon (recommandé par Delambre).

Publications :

Précis de la théorie des phénomènes électrodynamiques. - Paris : Grochard, 1824.
- Essais sur la philosophie des sciences ou exposition analytique d'une classification naturelle de toutes les connaissances humaines. - Paris : Bachelier, 2 volumes, 1834-1843.
- Considérations sur la théorie mathématique du jeu. - Lyon et Paris : Périsse frères, 1802.
- Correspondance et souvenirs (de 1805 à 1864) : André-Marie Ampère et Jean-Jacques Ampère. - Paris : J. Hetzel, 1875, 2 vol.
- Exposé méthodique des phénomènes électro-dynamiques et des lois de ces phénomènes. - Paris : Bachelier, 1823.
- Mémoires sur l'électromagnétisme et l'électrodynamique. - Paris : Gauthier-Villars, 1921, XIV-110 p.
- Mémoire sur la détermination de la surface courbe des ondes lumineuses dans un milieu dont l'élasticité est différente suivant les trois directions principales. - Paris : Bachelier, 1828, 35 p.
- Philosophie des deux Ampère, publiée par J. Barthélemy-Saint-Hilaire. - Paris : Didier et Cie, 1866, XVI-461 p.
- Sur la rectification d'un arc quelconque de cercle plus petit que la demi-circonférence, par André Marie Ampère, agé de treize ans (8 juillet 1788), texte inédit publié et commenté par Louis de Launay, Claudius Limb et Claudius Roux. - Paris, Gauthier Villars, 1936, 4 p.
- Théorie des phénomènes électro-dynamiques, uniquement déduite de l'expérience. - Paris : Méquignon-Marvis, 1826.

Autres informations

Il fait ses classes au collège de Lyon, où il a Daburon comme professeur.
Il développe, en chimie, l'hypothèse d'Avogadro sur le volume des gaz. Il travaille, en collaboration avec Babinet, dans le domaine de l'électromagnétisme. Il demeure, dans l'esprit du public, l'inventeur du galvanomètre, du télégraphe électrique et, avec Arago, de l'électro-aimant.
1809 : chevalier de la LH.

Sources

Havelange (Isabelle) ; Huguet (Françoise) ; Lebedeff (Bernadette), sous la dir. de G. Caplat. - Les Inspecteurs généraux de l'Instruction publique. Dictionnaire biographique 1802-1914. - Paris : INRP / CNRS, 1886, 700 p., pp. 127-129. /
Catalogue BN.
L'Ecole normale supérieure. Supplément historique 2005. - Paris : ENS, 2005, 733 p., pp.659.
A. Lefranc,. - Le Collège de France 1530-1930, p. 62.
AN : F17 20023
AD 69, ECn.
A. Paris : ECm.
AD 13 : ECd.

                


Pour citer cette ressource : Françoise Huguet et Boris Noguès, «Les professeurs des facultés des lettres et des sciences en France au XIXe siècle (1808-1880)», juin 2011 [en ligne] http://facultes19.ish-lyon.cnrs.fr/ (consulté le 13-12-2018)
Auteur : Françoise Huguet et Boris Noguès
Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR

Valid HTML 4.01 Transitional adresse de conctact